Innovative HR Mobility

Pour les entreprises
Nous contacter
Connexion
French

Conjoints d’expat: tirez le meilleur parti de votre nouvelle vie !

par

Cooptalis

Conjoints d’expat: tirez le meilleur parti de votre nouvelle vie !

 

Partir à l'étranger et commencer une nouvelle vie peut être stressant, surtout lorsque la décision ne vient pas de vous au départ !

Si vous avez décidé de suivre votre partenaire dans cette aventure et que vous vous sentez perdu : inspirez, expirez, et jetez un œil à nos quelques conseils.

 

 

Vous profitiez de votre vie quotidienne avec votre partenaire depuis des années. Vous aviez peut-être même une bonne situation, ou du moins un travail qui vous plaisait au quotidien. Les amis et la famille venaient compléter le tableau.

Tout à coup, votre cher et tendre largue la bombe : on lui propose une mission à l'étranger qui lui permettra de faire évoluer sa carrière.

Votre première réaction est de penser à la quasi-perte de votre famille et de vos amis, puis vous réalisez que les avions et les trains existent, et que chaque fête sera une excuse pour qu'ils viennent vous rendre visite (bien que la joie d'avoir votre belle-mère pendant 3 semaines d'affilée pendant les vacances de Noël puisse être discutable....).

 

Mais professionnellement parlant.... Que se passe-t-il si votre employeur ne peut pas vous proposer une affectation à l'étranger ? Et si vous deviez abandonner votre carrière pour suivre votre partenaire ?

 

Abandonner un emploi ne signifie pas nécessairement rester à la maison toute la journée, tout seul, à tourner en rond. Vivre à l'étranger peut aussi être pour vous une occasion extraordinaire d'améliorer vos compétences.

Pas d'inquiétude ! Des tas de gens ont été, sont ou seront dans la même situation.

 

Saviez-vous qu'en 2019, 63 % des expatriés étaient en couple et 21 % avec des enfants à charge, et que 42 % des couples d'expatriés ont été relocalisés ensemble ? Sans compter que ces chiffres ont tendance à augmenter avec la pandémie mondiale et l'émergence des digital nomads.

 

L'immigration et la relocalisation, qu'il s'agisse d'un choix personnel ou d'une décision commune, est une véritable question d'organisation de a à z

 

 

Installez-vous confortablement et définissez vos priorités

AdobeStock_304021509-1

 

Tout d'abord, dressez une liste de vos priorités avant même de partir.

En tant que conjoint d'expatrié, vous aurez un rôle clé dans tout le processus de relocalisation, s'il n'est pas pris en charge par l'entreprise de votre partenaire. Et même si vous bénéficiez d'un programme d'aide à l'immigration et à la relocalisation, vous resterez l'épaule sur laquelle s'appuyer, le roc de la famille, en quelque sorte.

 

Vous devez trouver une maison ? Une école pour vos enfants ? L'ensemble du processus prend tellement de temps que votre partenaire travaillant n'a peut-être pas le temps de s'en occuper seul ; et c'est là que vous ferez la différence. Si le processus n'est pas pris en charge par l'entreprise de votre conjoint, vous pouvez contacter des experts en relocalisation pour vous aider. Ils peuvent être sur place, et certaines entreprises ont même des bureaux dans le monde entier (et oui, chez Cooptalis, nous fournissons des services de relocalisation et d'immigration à l'échelle mondiale.... je dis ça comme ça).

 

Soyez prêt à faire face aux imprévus ! Vous allez vivre dans un nouveau pays et, bien sûr, vous n'êtes peut-être pas au courant de tous les coûts et de toutes les procédures en place lorsqu'on parle de couverture santé, ou d'assurance logement... Le mieux serait de partir avec un peu d'épargne. De plus, prenez votre temps pour comparer les différents prestataires et choisir celui qui répond le mieux à vos besoins.

 

En fonction du permis de travail/visa dont disposera votre partenaire, vous serez peut-être autorisé à travailler. Dans ce cas, vous pouvez poursuivre votre activité professionnelle actuelle à l'étranger grâce au travail à distance, qui devient non seulement une tendance, mais une toute nouvelle philosophie en matière de rétention des talents. Vous pouvez également décider de trouver un nouvel emploi, ou de repartir de zéro et, pourquoi pas, de créer votre propre entreprise !

Gardez à l'esprit que, si vous envisagez de trouver un nouvel emploi, il se peut que vous ne trouviez pas exactement le poste idéal que vous aviez en tête avant de quitter votre pays d'origine. Les marchés du travail et les fourchettes de salaires sont différents d'un pays à l'autre, et la clé du succès dans votre cas sera votre capacité à rester flexible : de bonnes surprises peuvent se profiler à tout moment !

 

 

Ayez une vie sociale

 

AdobeStock_245181120-1

 

Le 21ème siècle est celui de la communication sans limite. Bien que vous puissiez vous sentir seul dans les toutes premières semaines de votre expatriation, vous pouvez trouver de nombreuses façons de vous faire des amis et de nouer des liens !

 

Voici quelques exemples, alors levez-vous de votre canapé et partez à la rencontre des autres :

  • Vos nouveaux voisins : on ne peut pas faire plus simple ;

  • Les collègues de votre partenaire : votre proche va se faire des relations dès le premier jour au travail, et certains de ses collègues sont peut-être expatriés eux aussi ! Invitons-les parfois à dîner ;

  • Vos propres nouveaux collègues : si vous êtes autorisé à travailler, vous entrerez en contact avec de nombreuses personnes dans votre vie quotidienne, et certaines des meilleures amitiés commencent au bureau ! Et si vous tentez votre chance pour reprendre vos études, vous pourrez vous faire de nouveaux amis parmi les étudiants ( les soirées étudiantes sont à dimension internationale) ;

  • Les groupes sur les réseaux sociaux : dans tous les pays où vous vivrez, vous pourrez trouver des groupes d'expatriés, ou de conjoints d'expatriés. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point il est utile de rencontrer des personnes qui ont déjà été dans la même situation ! Ne sous-estimez pas le pouvoir des communautés, surtout si vous n'êtes pas autorisé à travailler : vous faire des amis sera certainement la clé pour vous faire sortir de chez vous.

 

 

Profitez au maximum de cette opportunité

 

AdobeStock_64422270-1

 

Saisissez la chance que vous avez de vivre à l'étranger et tirez-en le meilleur parti.

 

Selon l'étude de  Graebel sur la mobilité des travailleurs (2021), 84 % des travailleurs seraient prêts à déménager après la pandémie, dont 46 % à l'étranger, et près de 3 travailleurs sur 5 se disent plus susceptibles de déménager aujourd'hui qu'avant la pandémie.

 

Beaucoup de gens rêvent de vivre une expérience internationale, mais ils n'ont peut-être pas l'occasion, les fonds ou un partenaire prêt à les suivre dans cette aventure. Écoutez votre enfant intérieur et tentez l'expérience.

 

Profitez de la culture, des monuments, des habitudes et des traditions nationales !

 

Les gens parlent une autre langue ? Allez-y et prenez des cours. Vous trouverez peut-être cela difficile, mais une fois que vous aurez commencé, votre vie deviendra tellement plus facile. C'est aussi une autre façon de rencontrer de nouvelles personnes.

 

Les gens cuisinent-ils des plats nationaux ? Essayez ! La nourriture fait partie intégrante de la culture de tout un peuple (en France ou en Italie, la nourriture est un trésor national : ne vous avisez pas de comparer leur nourriture à une autre).

 

Votre nouveau pays est-il bien desservi en transport urbain en commun ? Faites un tour en ville, visitez votre nouvel environnement et appropriez-vous le. Ouvrez les yeux et laissez-vous surprendre par les merveilles qui vous entourent.

 

Le plus important est d'obtenir le soutien de votre partenaire. Vous l'avez suivi dans cette aventure : si un doute ou une question vous vient à l'esprit, faites-en part ! La communication est la clé.

Il s'agit d'un projet familial, et les ajustements peuvent prendre un certain temps. Si vous revenez un jour dans votre pays, vous aurez une tonne de souvenirs, d'expériences et de nouvelles compétences en poche !

 

 

 

Cooptalis

par Cooptalis