Dans un projet de mobilité internationale le manager à un rôle fondamental, qu’il s’agisse du manager qui accompagne un salarié désireux de s’expatrier ou celui qui accueille un nouvel arrivant. Le manager se doit d’être force de soutien et de compréhension pour que l’employé mène à bien son projet d’expatriation.

Toute personne souhaitant s’expatrier a besoin de se sentir soutenu. Les proches et l’entourage ont bien évidement une place prépondérante dans cet accompagnement, mais il appartient surtout au manager de remplir cette tache délicate.

 

Le management d’un salarié qui désire s’expatrier

Bien souvent lorsqu’un salarié souhaite mettre en place un projet de mobilité internationale, son manager se met en retrait. Il est pourtant essentiel que ce dernier accompagne son employé dans cette aventure.

La décision de quitter son pays pour vivre une nouvelle expérience est un moment important, et celui qui prend cette décision a besoin de conseils. Un bon manager doit être présent dans ce processus. Il peut expliquer les tenants et les aboutissements d’un tel projet, conseiller sur les démarches à mettre en place au sein de l’entreprise pour faciliter cette mobilité, et surtout faire valoir les qualités et les compétences de son collaborateur auprès de l’entreprise étrangère où il sera accueilli.

Par ailleurs, le manager qui envoie un salarié dans une des filiales étrangères de l’entreprise devra aider celui-ci à préparer son départ en mission. Il devra briefer son employé du mieux possible sur les taches qui lui seront imparties sur place et décrire précisément les termes et les conditions de la mission pour éviter les mauvaises surprises.

Le manager peut également encourager son employé à se rendre dans le pays visé pour se familiariser avec le nouvel environnement avant même son départ.

 

Le management d’un salarié qui vient d’arriver dans un nouveau pays

L’expatrié qui vient d’arriver dans une entreprise étrangère, qu’il s’agisse d’une filiale de son entreprise ou d’une nouvelle expérience professionnelle, devra s’intégrer dans ce nouvel environnement le plus rapidement possible.

Le manager a alors un rôle primordial. Il lui appartient de présenter ce nouvel employé à l’équipe en place, de lui confier les missions pour lesquelles il a été embauché et de l’aider à lever les barrières de langue et de culture qui pourraient se dresser au sein de l’entreprise.

L’objectif d’un manager dans ce type de situation est que son nouvel employé se sente en confiance, qu’il soit productif et qu’il désire rester le plus longtemps possible à ses côtés et ce dans les meilleures conditions possibles. 

La prise en main du nouveau poste doit se faire en douceur. Le nouvel employé a été recruté pour ses compétences souvent pénuriques sur le marché de l’emploi local, le manager doit alors reconnaître les savoir-faire du nouvel arrivant et lui attribuer les tâches qui lui incombent. L’expatrié se sentira utile et reconnu pour ses qualités professionnelles. 

Il appartient également au manager de faire en sorte que l’expatrié s’intègre au sein de la nouvelle équipe. L’organisation d’un pot de bienvenue, le tour des bureaux pour faire les présentations sont des exemples pour faciliter l’arrivée du nouveau venu au sein d’une équipe qui ne parle peut-être pas la même langue. Le manager a pour mission également d’expliquer les us et coutumes qui régissent la vie de l’entreprise.

Le manager doit se montrer ouvert et à l’écoute du nouvel arrivant. Ce dernier peut par pudeur ou timidité cacher les difficultés qu’il rencontre dans les taches professionnelles dont il a la responsabilité ou simplement dans son quotidien au sein de l’équipe. Un bon manager saura anticiper les craintes et aider l’expatrié à se sentir en confiance. Par ailleurs, le nouveau salarié a une vision différente des choses et écouter ses remarques peut contribuer à optimiser certaines choses mises en place.

Mathilde DAILLIEZ par Mathilde DAILLIEZ

Talent Acquisition Manager