La pénurie de talents est aujourd’hui une réalité économique à laquelle les entreprises doivent faire face. En cause, la non disponibilité de candidats ainsi que la raréfaction de compétences spécifiques. Pour palier à cette carence de main d’œuvre, la mobilité internationale est une des réponses aux difficultés de recrutement rencontrées par les entreprises.

L’ensemble des pays du monde connaît aujourd’hui une problématique commune, la pénurie de talents, et ce quelque soit le secteur d’activité. Les métiers manuels sont le secteur le plus touché, mais les métiers du commerce , de l’hôtellerie-restauration, de l‘informatique, du médical pour ne citer que ceux-ci, doivent également faire face à ce manque de main d’œuvre qualifiée disponible.

La dernière étude annuelle de ManpowerGroup publiée en octobre 2016 sur la Pénurie de talents annonce que 40% des employeurs dans le monde font face à des difficultés pour recruter : un pourcentage record qui ne cesse d’augmenter depuis 2006 !

 

Les causes de la pénurie de talents 

Comprendre les causes de cette pénurie de talents afin de revoir les stratégies de recrutement et la fidélisation des collaborateurs devient alors une priorité pour les entreprises. 

Dans un contexte de chômage de masse partout en Europe, la majorité des employeurs évoque le manque de candidats disponibles ou même l’absence totale de candidats, ce qui démontre l’incapacité du marché du travail à faire correspondre l’offre et la demande.

Ce phénomène peut s’expliquer par la difficulté des entreprises à anticiper leurs besoins en recrutement et à trouver une compétence recherchée à l’instant T, mais aussi à l’absence de compétences techniques spécifiques sur le marché local. Le manque d’expérience des candidats est également reconnu comme un frein au recrutement. C’est la fin du modèle « plug and play » selon lequel à chaque besoin une compétence correspondante existe.

 Par ailleurs, le monde du travail a évolué. Rares sont les collaborateurs qui aujourd’hui dédient leur vie professionnelle à la même entreprise. Les jeunes diplômés recherchent une entreprise dans laquelle ils pourront s’épanouir et se dirigeront vers une autre si cette première ne répond plus à leurs attentes. D’autre-part, beaucoup s’engagent également dans la voie de l’auto-entreprenariat.

 

La mobilité internationale comme solution

La guerre des talents a atteint un niveau sans précédent. Afin de palier à cette pénurie, les RH tentent de développer des alternatives. 30% des recruteurs disent chercher à recruter hors des viviers de talents traditionnels et 26% explorent des stratégies de recrutement alternatives. 

Si la tendance est aujourd’hui à la formation des salariés déjà en poste et à leur montée en compétences, certains employeurs font le choix d’externaliser leur processus de recrutement en faisant appel à des sociétés spécialisées qui savent trouver les candidats. Les cabinets de recrutement cherchent les candidats idéaux et les cadres spécialisés garantissant un gain de temps et l’assurance de profils qualifiés. Cela peut être ressenti comme une dépossession du rôle des RH, néanmoins l’outsourcing se pérennise et garantit un recrutement qualitatif. 

Par ailleurs, la modernisation des RH doit aussi s’exprimer par une ouverture toujours plus grande à l’international. La pénurie des talents est un phénomène mondial, en revanche elle ne concerne pas les mêmes secteurs d’activité selon les différentes zones géographiques. L’offre et la demande étant différentes sur les marchés internationaux, une des solutions est aussi de pouvoir palier au manque de compétences locales en allant les chercher dans d’autres pays. 

Malgré la difficulté à les recenser, les français ayant fait le choix d’aller vivre à l’étranger seraient d’environ 1,5 million. De l’autre côté, la France serait le 5ème pays européen à accueillir le plus de travailleurs étrangers. Dans cette optique, il semble pertinent d’envisager la mobilité internationale comme une solution à la pénurie des talents.

En revanche, un projet d’expatriation mérite d’être bien préparé à la fois par le candidat et par le recruteur pour garantir son succès.

Florine PERILLAUD par Florine PERILLAUD

Assistante Ressources Humaines