Aujourd’hui, c’est le témoignage de Wafa Essaghir, marocaine de 30 ans venue s’expatrier en France avec Cooptalis, que nous allons découvrir.  

 

Quelques mots sur moi  

 

“ Je suis mariée, j’ai une petite fille de deux ans et je suis originaire du Maroc, de Casablanca plus précisément. Je suis diplômée d’un master en audit bancaire et conception des systèmes d’informations. Ainsi, j’ai travaillé 7 ans au Maroc avant d’arriver en France, dans une filiale de BNP Paribas. Aujourd’hui, je travaille dans la location longue durée en Ile-de-France.  

 

Mon choix de venir vivre en France 

 

S’expatrier en France est un projet que nous avons fait mûrir à deux, avec mon mari. On a pensé que ça allait booster notre carrière professionnelle. En effet, mon mari a un profil très recherché en France. Un chasseur de tête l’a rapidement approchéAprès en avoir discuté, nous nous sommes dit que cette expatriation pourrait être bénéfique pour nos deux carrières. De mon côté, j’avais fait le tour des postes que l’on pouvait me proposer au Maroc : poste d’analyse, de conception, de développement, chef de projet… Je ne voyais plus beaucoup d’ouverture par rapport à ma carrière.   

Au-delà du projet professionnel, j’avais vraiment envie de découvrir une autre culture, tout comme mon mari. La France nous attirait tout particulièrement : c‘était notre premier choix.  

 

Ma carrière en France 

 

Nous sommes arrivés en France en 2015, mon mari m’ayant précédée de deux mois. Lors de mon arrivée en France, je suis d’abord restée deux mois sans avoir de mission professionnelle. Au début, je devais intégrer une entreprise à Lille en mars 2015. Mon mari étant basé à Paris, j’ai préféré attendre et trouver un poste en Ile-de-France. Aussi, j’ai  commencé en mai en tant que chef de projet à Paris. J’ai travaillé une première année dans le secteur de l’assurance. Et cela fait maintenant 3 ans que je fais de la location longue durée.  

 

Notre vie en France 

 

Cela fait 4 ans et demi que nous sommes arrivés. Nous avons maintenant notre vie en France, avec nos amis et collègues. Lors de notre arrivée, nous nous sommes très vite intégrés. Nous avons d’abord résidé dans un appart hôtel. Il y avait beaucoup d’étudiants, de vie, l’ambiance était très sympa. Nous organisions des petits-déjeuners ensemble, etc. Au niveau de l’entreprise, je me suis tout de suite sentie à l’aise. Ils m’ont vraiment accueillie à bras ouvert.  C’est plutôt marrant, d’ailleurs, car ce sont eux qui ne savaient pas vraiment comment se comporter avec moi. En effet, j’étais la seule marocaine de l’équipe. Ils ne savaient pas s’ils pouvaient parler de telle ou telle chose devant moi. Ils ne savaient pas non plus s’ils pouvaient me faire la bise pour me dire bonjour le matin.  

Nous avons envie de continuer notre vie en France. D’ailleurs, nous avons commencé la procédure pour obtenir la carte de résident de 10 ans. D’ici février prochain, nous aurons 5 ans de résidence en France. Nous pourrons, et souhaitons alors demander notre naturalisation.   

 

Comment Cooptalis m’a accompagné  

 

C’est Cooptalis qui m’a contactée sur un réseau professionnel. Je ne connaissais pas l’entreprise avant, mais j’avais déjà le projet de m’expatrier en France. Je connaissais d’autres sociétés de mobilité internationale, qui aident à l’expatriation mais je n’avais eu que des avis négatifs de mes collègues.  

Deux choses m’ont vraiment plu chez Cooptalis. D’abord, c’est le fait qu’ils ne considèrent pas seulement les salariés comme des profils. Ils les considèrent également, et surtout comme des humains. Une anecdote m’a beaucoup marquée d’ailleurs. Les attentats de Paris se sont déroulés peu de temps après notre arrivée. Il se trouve que mon mari travaillait à l’époque près du stade de France. Dans la soirée, Cooptalis nous a contactés pour savoir comment nous allions. Ils nous ont assuré qu’ils seraient là pour nous si nous avions besoin de parler. Ils savaient bien que nous n’avions ni famille ni amis ici.  Ensuite, c’est l’accompagnement dont j’ai pu bénéficier. En effet, je ne connaissais pas du tout la procédure française en termes d’expatriation. J’ai été vraiment contente de voir qu’ils m’ont accompagnée dans toutes mes démarches, de A à Z. Et puis, j’avais un peu peur que, étant basée à Lille, leur accompagnement soit plus faible à mon égard. Finalement, je n’ai jamais ressenti cette distance. Ils étaient très présents par mail, au téléphone, etc. Ils étaient là à chaque fois que j’en avais besoin. J’ai toujours eu la réponse à mes questions.  

 

Et si vous tentiez l’expérience de l’expatriation professionnelle ?
 

Pour conclure, je recommande tout le temps l’expatriation à mon entourage ! Si je devais donner un conseil : garder le contact avec sa famille et nouer des relations constructives en France. Cela permet d’avoir un équilibre émotionnel et faciliter l’intégration sociale ! “ 

Envie de découvrir d’autres témoignages ? Lisez dès maintenant celui d’Hamdi Khadhraoui qui lui aussi a fait le choix de s’expatrier en France, via ce lien