La priorité des parents, lorsqu’ils s’expatrient, est souvent de trouver l’école dans laquelle leur enfant sera scolarisé. Il existe trois types d’écoles ouvertes aux expatriés : les écoles françaises, internationales, et bien-sûr locales.  

Le choix de l’établissement dans lequel vous scolariserez votre enfant se fait en fonction de différents critères. Cela dépend de son âge, sa capacité d’adaptation, ses compétences linguistiques, la durée d’expatriation… 

Le choix de l’école n’est qu’une étape dans le projet d’expatriation avec ses enfants. Si vous prévoyez une expatriation en famille, vous pouvez également lire nos deux articles sur l’expatriation avec ses enfants : Partie 1 et partie 2.

 

Les écoles locales   

 

Pour les plus petits qui ne savent ni lire ni écrire, on peut opter pour une école locale. Ils apprennent ainsi, en parallèle de leur langue natale, la langue du pays dans lequel vous allez vous expatrier. L’apprentissage d’une langue est plus facile pour les plus jeunes, leur capacité d’apprentissage étant beaucoup plus élevée. Plusieurs études le démontrent, notamment celle de 2014 réalisée par la Harvard Medical School.  

Un enfant plus âgé, mais parlant la langue du nouveau pays, pourra continuer sa scolarité dans une école locale. Il pourra ainsi s’intégrer plus vite au pays d’expatriation.  

L’école locale est également une bonne option si vous prévoyez une expatriation de longue durée. En effet, l’enfant va devoir s’intégrer au nouveau pays. Comme nous l’avons déjà mentionné, elle lui permettra une intégration plus rapide. 

Le seul bémol : la réintégration par la suite dans le pays d’origine. Elle sera en effet plus difficile dû au manque d’équivalences des écoles locales avec le système français. 

 

Une école française ou internationale ? 

 

Elles sont toutes les deux très réputées. Tout dépend de ce sur quoi vous voulez mettre l’accent. Si vous prévoyez une expatriation de courte durée, il vaut mieux privilégier une école française. En effet, cela lui permettra, dès son retour, de reprendre une scolarité normale. En revanche, si vous prévoyez une expatriation plus longue, l’école internationale est une bonne option. C’est un choix judicieux si vous souhaitez mettre l’accent sur l’apprentissage de l’anglais. 

 

Les écoles françaises à l’étranger 

 

Elles sont généralement réputées pour avoir un bon niveau. La majorité des cours sont dispensés en français, et certaines matières en anglais. Elle peut être une bonne solution dans certains cas. Par exemple, si, par la suite, on souhaite mettre l’enfant dans une école internationale, mais qu’il n’a pas encore le niveau requis en anglais. Également, comme développé précédemment, ce choix est pertinent pour prévoir la scolarité de l’enfant de retour en France. Il réintégrera une école française sans difficulté.  

 

Les écoles internationales  

 

Ce type d’école séduit de plus en plus les parents. En effet, on y dispense la majorité des cours en anglais. C’est un atout majeur de ces écoles, puisque les employeurs demandent de nos jours un bon niveau d’anglais. Elle met également l’accent sur l’enrichissement personnel des élèves. Lors du retour en France, il vaudra mieux remettre l’enfant dans une école internationale. En effet, le baccalauréat préparé n’est pas le même que celui français. Il est possible de scolariser l’enfant dans une école française au retour. Cependant, ce dernier devra surement redoubler une classe pour bien se réadapter au programme français. 

Les écoles françaises à l’étranger comme les écoles internationales, peuvent être difficiles d’accès. Elles demandent un bon niveau scolaire de la part de l’élève. En effet, ces établissements demandent souvent des concours d’entrée.  

 

Le CNED  

 

Le CNED (Centre National d’Enseignement à Distance) propose un programme à distance adapté au système français. Il propose plusieurs matières, au choix, à vos enfants.  Ils suivront ces matières en complément de leur scolarité à l’étranger, qu’il soit dans une école locale, internationale ou française. Il est pertinent de s’inscrire lorsque vous inscrivez votre enfant dans une école internationale ou locale. Cela lui permet de ne pas décrocher totalement du système scolaire français.  Ainsi, lorsqu’il rentrera en France, il sera plus facile pour lui de réintégrer un établissement français.  

 

Comment trouver l’école ?   

 

La question de l’école vous taraude : Est-il difficile de trouver une école francophone ou internationale ? Comment la trouver ? Sachez qu’il existe un nombre important d’établissements francophones à travers le monde grâce notamment au réseau AEFE (Agence Enseignement Français à l’Etranger - http://www.aefe.fr/). On trouve des écoles françaises dans pratiquement toutes les grandes villes et capitales. Il en est de même pour les écoles internationales, elles accueillent même souvent un plus grand nombre d’élèves. Cependant, elles seront plus difficiles à trouver dans les plus petites villes, éloignées des capitales.  

 

Tarifs et délais d’inscription   

 

Les délais d’inscription sont généralement les mêmes que pour les écoles françaises. Les inscriptions débutent dès le mois de septembre. Quant aux tarifs d’inscription, ils sont souvent élevés, avec une fourchette entre 5 000 et 10 000 euros par an. Ces tarifs valent pour une demi-pension. Comptez plus si vous voulez mettre votre enfant en internat. Il faut également savoir que tous les pays n’ont pas les mêmes tarifs d’inscription. Certains pays, tels que la Chine, la Suisse, ou la Belgique, ont des écoles internationales plus coûteuses.  

Vous avez désormais toutes les informations nécessaires pour choisir l’établissement qui conviendra le mieux à votre enfant. Bonnes recherches !