Lorsqu’il est question d’expatriation, chaque pays fixe ses propres règles concernant les documents administratifs à fournir. La France a donc son propre système, qu’il est essentiel de connaître pour s’expatrier en toute sérénité. Les démarches administratives peuvent paraître parfois nombreuses et complexes. C’est pourquoi nous allons ici les répertorier et les détailler. 
La présentation des documents administratifs n’est qu’une étape dans la préparation du projet d’expatriation. Pour avoir une vue d’ensemble sur toutes les étapes à prévoir, vous pouvez lire notre article « Bien préparer un projet d’expatriation, la clé d’une mobilité internationale réussie » 

Il existe plusieurs types de visa pour s’expatrier en France : les visas uniformes de l’espace Schengen, les visas de court séjour, les visas mixtes et les visas long séjour. 

Les démarches administratives varieront en fonction du visa que vous demandez. Dans cette première partie, nous nous concentrerons sur le passeport talent. Ensuite, nous détaillerons les démarches à suivre pour le visa long séjour.  

Le passeport Talent

Le visa ‘Passeport Talent’ (Jeune Entreprise Innovante ou Salarié Qualifié) a été créé en 2016. Ce document autorise les étrangers à entrer, à séjourner et à travailler en France. 

Découvrons ses avantages : 

  • Permettre de travailler en France sans faire de demande d’autorisation de travail au préalable. 
  • Permettre à la famille d’accompagner l’expatrié dès le début. En effet, le conjoint obtient un visa famille accompagnante afin de travailler au même titre que l’expatrié. 

Il n’y a donc pas d’autorisation de travail à faire en amont de l’arrivée en France. Il faut simplement faire une demande de visa avant l’expatriation. Arrivé en France, il faut demander une carte de séjour à la préfecture du lieu de résidence. 

Qui est éligible ? 
  • Le salarié qualifié : il faut détenir un diplôme BAC +3, ou plus, en France. Le contrat de travail doit être de plus de trois mois. Également, la rémunération brute annuelle doit être supérieure ou égale à 36 509,20€.  
  • Le salarié d’une jeune entreprise innovante : les fonctions doivent également être en lien avec le projet de R&D de l’entreprise. La rémunération demandée est la même que celle du salarié qualifié.

Le Passeport Talent comporte une section appelée La Carte Bleue Européenne. Regardons ensemble ces spécificités.  

La Carte Bleue Européenne :  

Elle concerne les salariés hautement qualifiés. Elle s’obtiendra donc sous certaines conditions, à savoir :  

  • L’obtention d’un diplôme d’au moins 3 années d’études supérieures, ou 5 années d’expérience professionnelle.  
  • Un contrat de travail d’un an minimum.    
  • Une rémunération brute annuelle supérieure ou égale à 53 836,50€. 

Après l’obtention de ce titre de séjour, l’expatrié pourra s’installer en France. Il aura alors le droit d’y résider pendant une période d’un an à trois ans. Cela dépendra de la durée de son contrat de travail.  

De la même manière que pour le visa long séjour, la demande de visa s’effectue auprès de :  

  • L’Ambassade 
  • Le Consulat
  • Les différents centres de visas tels que VFS Global ou encore TLS Contact 

Le gouvernement français mandate ces centres de visa. Ils collectent d’abord les documents nécessaires à la demande de visa.  Ensuite, il les envoie aux différentes représentations consulaires pour l’étude des dossiers. 

Après l’obtention du visa, une dernière étape est à effectuer pour l’installation sur le long terme en France.  

La carte de séjour :  

La validité du Passeport Talent ainsi que la Carte Bleue Européenne est de trois mois. Elle permet de s’installer en France. Par la suite, il faut effectuer une demande de carte de séjour. Cette demande se fait auprès de la préfecture de son lieu de résidence. Le titre de séjour est valable pour une durée de quatre ans renouvelables.   

Vous avez désormais toutes les informations nécessaires pour la demande d’un visa ‘Passeport Talent’.