Lors d’un précédent article nous abordions l’importance toute particulière à accorder à la préparation de son projet d’expatriation lorsque celui implique sa famille et ses enfants, retrouvez le ici
Découvrons aujourd’hui les bénéfices qu’ils tireront de ce projet.

Les avantages

Détaillons dans un premier temps les bienfaits que peut avoir l’expatriation chez les enfants.  Partir vivre dans un pays étranger leur ouvre l’esprit. En effet, ils se confrontent à une culture différente de la leur. Ils acquièrent une ouverture sur le monde que les autres enfants du même âge n’ont pas forcément. L’expatriation est, de ce point de vue, une source d’enrichissement personnel. 

De plus, les écoles d’expatriés, comme les écoles internationales ou françaises, sont souvent connues pour être parmi les meilleuresIl est fréquent que ces enfants expatriés aient d’ailleurs de meilleurs résultats au baccalauréat. Par exemple, en 2001, le taux de réussite du bac dans les écoles francophones à l’étranger était de 90,20% contre 78,8% pour les écoles françaises. Votre enfant va également avoir un apprentissage plus poussé de l’anglais, et il est fort probable qu’il reparte de cette expatriation bilingue.   

Les enfants de la troisième culture 

Depuis le plus jeune âge, certains enfants se sont habitués aux expatriations. Voyageant au gré de la vie professionnelle de leurs parents, ils ont vécu dans plusieurs pays, pour des durées plus ou moins longues. On les appelle les ETC : « enfants de la troisième culture ». Ces petits citoyens du monde sont un bon exemple qui démontre l’ouverture d’esprit qu’engendre les expatriations. 

C’est en effet une caractéristique qu’on leur confère souvent. Plusieurs études le montrent, notamment celle de Cécile Gylbert, dans son livre Les enfants de la troisième culture. Depuis leur plus jeune âge, ils sont confrontés à différentes manières de vivre et différentes visions du monde. Ils comprennent alors qu’il n’y a pas une seule bonne façon de penser et d’agir, selon les situations.  

En ce qui concerne leur capacité d’adaptation, elle est, de ce fait, plus grande que celle des autres enfants. Cela leur permet de s’approprier plusieurs cultures, celle du pays d’origine et celle des pays d’expatriation. Ils gardent cependant un sentiment d’extériorité à ces différentes cultures. Ils doivent trouver leur équilibre et créer un sentiment d’appartenance face à ce nouvel environnement. Cependant, bien qu’il ait une plus grande ouverture d’esprit, ses repères et sa propre identité seront des concepts plus flous pour lui. 

Nous avons ainsi répertorié les choses essentielles auxquelles il faut penser avant l’expatriation en famille. Il ne vous reste plus qu’à appliquer ces conseils et partir sereins pour la grande aventure !